Inscrivez-vous au Gran Fondo Garneau Québecor: http://www.quebecgranfondo.com/fr

 

ROULER ENSEMBLE PAR LEX ALBRECHT​

 

Aujourd’hui je suis une cycliste professionnelle, mais quand j’ai commencé à faire du vélo, j’étais si loin de ma profession actuelle (à plusieurs niveaux) que je n’aurais jamais pu m’imaginer qu’un jour je gagnerais ma vie à faire de la course de vélos. J’ai commencé le vélo de route par moi-même en découvrant des routes dont je ne connaissais même pas l’existence. J’adorais découvrir des routes dont je ne connaissais pas l’existence. J’aimais repousser mes limites et savoir que je pouvais utiliser mes deux jambes pour parcourir des distances plutôt impressionnantes. C’était super de se sentir libre et en forme !

 

Cependant, je me doutais que le cyclisme avait quelque chose de plus à offrir et qui m’échappait… J’avais remarqué d’autres gens qui roulaient en groupes. Ils semblaient avoir tellement de plaisir, comme si faire du vélo leur apportait quelque chose de plus qu’à moi.

 

Le printemps suivant, j’ai entendu parler d’une sortie de groupe amicale organisée par ma boutique cycliste locale. Malgré le fait que cette idée m’intimidait, j’ai pris tout mon courage et je m’y suis inscrite. C’était comme plonger dans une piscine froide ou enlever un pansement : on s’engage et on y va d’un coup sec ! La destination était une cabane à sucre où tout le monde dégusterait des crêpes pour célébrer le début « officiel parce qu’on en a décidé ainsi » du printemps. Mais je ne pensais pas aux crêpes… Je voulais simplement survivre !

 

Les nouveaux cyclistes ont souvent la crainte de se faire « larguer ». J’étais surprise de découvrir que ma forme physique était loin d’être mon facteur contraignant. J’ai fait des erreurs pendant cette sortie et il était évident que je n’étais pas une cycliste ayant de l’expérience en groupe. Mes coups de pédale étaient saccadés et mes lignes maladroites. Mais j’étais disposée à apprendre, et plusieurs personnes m’ont chaleureusement donné des conseils. C’était l’école parfaite pour devenir une meilleure cycliste. J’ignorais à ce moment-là que cette journée allait m’ouvrir des portes à tout un monde de nouvelles opportunités et possibilités cyclistes !

 

LES GRAN FONDOS SONT POUR TOUS CEUX QUI AIMENT ROULER.

 

S’il n’y a pas de randonnée printanière dans votre coin, les Gran Fondos sont le deuxième meilleur choix. (En fait, peut-être même le meilleur, mais j’ai de la difficulté à admettre qu’il y quoi que ce soit de plus génial que « ma » randonnée printanière…) Il n’y a aucune pression à finir le premier, pas de stratégies d’équipe, personne n’est laissé pour compte. Il y a plusieurs débutants et ils profitent d’une occasion parfaite pour apprendre de cyclistes plus expérimentés. Ne soyez pas intimidés – tout le monde a été débutant à un moment donné !

 

Lors d’un Gran Fondo, vous trouverez plusieurs groupes avec des vitesses et distances différentes et vous n’avez qu’à choisir le groupe qui vous convient le mieux. Particulièrement dans les groupes moins rapides, l’atmosphère est détendue et amicale, les gens sont enthousiastes de rouler ensemble. Les groupes plus rapides permettent aux cyclistes de se mettre à l’épreuve avec d’autres et de travailler ensemble pour repousser leurs limites. Il y en a qui y prennent goût et s’inscrivent par la suite à leur première course.

 

Rouler en peloton est la meilleure façon d’acquérir de nouvelles aptitudes et d’apprendre l’étiquette auprès de cyclistes chevronnés. Pour moi, c’est aussi devenu l’occasion de repousser mes limites de nouvelles façons lorsque j’ai rejoint des pelotons plus rapides. Ça m’a permis de découvrir encore plus de routes qu’il n’aurait été possible seule et ça m’a inspiré à devenir encore plus en forme et rapide. Mais surtout, c’est devenu la plus merveilleuse opportunité de rencontrer des gens et de me faire de nouveaux amis avec qui je partage un lien unique et spécial – nous avons une passion commune et nous sommes très enthousiastes.

 

Afin d’être bien préparé, assurez-vous que votre vélo est en bon état de fonctionnent. Vos changements de vitesse devraient être fluides et votre transmission bien propre. Vous n’aurez probablement pas besoin de transporter des choses comme des gros sacs de selle ou des sacoches, puisque les Gran Fondos offrent généralement un excellent soutien. Quoique pour maintenir vos bonnes habitudes, vous pourriez amener une trousse de crevaison, puisqu’il est sage de toujours en avoir une avec vous. Si vous ne savez pas encore comment l’utilisez, n’ayez crainte, je peux presque garantir que vous nouveaux amis cyclistes vous donneront un coup de main en cas de besoin. Pas besoin de manger un gros repas avant non plus. Vous pouvez vous en tenir à votre déjeuner habituel et manger une collation 30 minutes avant le départ. Assurez-vous d’avoir un ensemble cycliste confortable (short avec chamois et un maillot cycliste avec des poches dans lesquelles vous pouvez ranger quelques barres ou gels), gants, lunettes de vélo, et bien sûr un casque !

 

Il ne vous reste plus qu’à arriver avec une bonne attitude, être ouvert à l’apprentissage et être prêts à vous amuser sur votre vélo ! Si vous avez l’occasion de participer à un Gran Fondo… Allez-y, inscrivez-vous ! Vous ne le regretterez pas – je suis même prête à vous parier un bon espresso (mon préféré ;)) !

 


 

Suivez-nous

Social

Causes

Fast and female
AthletesCan
Defi RBC
Foncation Charles bruno

Dernières nouvelles

Partenaires

Iris
LNS
Meven
Cycling Canada
Scandinave Spa